Série sur les cépages : grenache noir

Récemment, j’ai participé à une dégustation dont le thème de la soirée était les vins de la Vallée du Rhône. J’ai été grandement surpris par la diversité des profils aromatiques et gustatifs de chaque vin que l’on nous a présentés. Comme vous le savez sans doute, le Rhône est séparé en deux parties : le Rhône septentrional où la syrah règne et le Rhône méridional où le grenache noir à une présence plus imposante. C’est ce dernier qui a captivé mon attention. Je vous propose donc un survol du grenache noir dans mon premier article de la « Série sur les cépages ».

L’histoire du grenache noir

Le grenache noir est le cépage noir le plus planté au monde. Nous le retrouvons majoritairement en Espagne, notamment dans la région d’Aragon et dans la région catalane. Tout prouve que ce cépage est d’origine espagnole (garnacha tinta) et qu’il aurait par après traversé les Pyrénées pour atterrir dans le Roussillon. Nous ne savons pas à quelle époque est arrivé le grenache dans le Roussillon, mais tout porte à croire qu’il était présent au Moyen Age, ère où le Roussillon appartenait à la couronne espagnole. Le grenache poursuivit son voyage vers l’est pour atteindre le Languedoc et enfin la Vallée du Rhône où il entre majoritairement dans la composition d’un vin de renom : Châteauneuf-du-Pape. Nous retrouvons le grenache noir également en Italie dans la région de Sardaigne sous le nom de cannonau. Ce fut également le cépage le plus planté en Australie à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle jusqu’au moment où le shiraz prit le relais.

Viticulture et vinification du grenache noir

Pour faire un grand vin à partir de grenache, il faut le traiter avec sérieux. Les meilleurs résultats s’obtiennent avec un rendement faible sur des vignes âgées et un sol pauvre. Il peut être cultivé partout où le climat est chaud (autour de la méditerranée, en Californie, au Mexique, en Australie, en Afrique du Sud, etc.). Il adore se faire bronzer au soleil engendrant des vins capiteux et ayant un grand degré d’alcool. L’altitude, où les nuits sont plus fraiches, contribue à obtenir une maturité complète sans trop perdre d’acidité (la fraicheur nocturne permet une rétention d’acide). À défaut d’avoir un vignoble en altitude, certains vignerons vendangent plus tôt sans obtenir une maturation complète du raisin. Ceci engendre plus souvent qu’autrefois des vins avec des notes végétales moins agréables au niveau gustatif. Le grenache doit être manipulé avec soin, car il est rapidement sujet à l’oxydation. Il est très souvent assemblé avec d’autres cépages pour consolider sa structure. L’élevage en fûts de chêne neufs contribue également à empêcher l’oxydation précoce et permet de fixer la couleur du vin.


Dégustation

La grande majorité des vins élaborés à partir de grenache ne peuvent vieillir en cave. Son oxydation précoce et ses tanins soyeux ne permettent pas au vin de se bonifier dans le temps. Il faut les déguster dans leur jeunesse où ils regorgent de fruits. Comme toute règle, il y a bien sûr des exceptions et c’est le cas des Châteauneuf-du-Pape et des Priorats. Les meilleurs vins provenant de ces appellations peuvent vieillir facilement plus de dix années. Le grenache vieillit mieux s’il est accompagné d’autres cépages tels que le mourvèdre et la syrah. Comme dit Oz Clarke dans son livre « Guide des Cépages » : « Le grenache est le pilier de la vie associative : il est à l’aise dans tous les assemblages ». Une des principales caractéristiques du grenache n’est pas sa finesse, mais bien sa puissance et son degré d’alcool très élevé. Il n’est pas rare de voir un vin à 14% ou 15% d’alcool.

Un bon grenache possède des arômes sauvages facilement détectables au premier nez. À cela s’ajoutent également des arômes de cerise noire, de cassis, de poivre, d’épices, de cuir et d’olives noires. Il faudra faire attention lorsque le cuir est trop abondant. Cela est souvent un signe d’un fruité qui ne durera pas. Il y a quelques vignerons qui utilisent la technique de macération carbonique pour obtenir des vins plus digeste et fruité. Nous obtiendrons alors au nez des arômes de fraises et de framboises.

Voici quelques vins élaborés majoritairement avec du grenache noir :

  • Clos Bellane 2011 - Côtes du Rhône Village Valréas, France
  • Château Thuerry 2013 - Côtes de Provence Rosé, France
  • Pétale de rose 2013 - Côtes de Provence, France
  • Château Coupe Roses Grenache 2011 - Minervois, France
  • Jardins de Bagatelle les petits bonheurs 2012 - Saint-Chinian, France
  • 2 juillet 2013 - La Montesa 2010 - Rioja, Espagne
  • Domaine Barville Optimum 2010 - Châteauneuf-du-Pape, France
  • Terre des Chardons "Bien Luné" 2011 - Costières de Nîmes
  • Domaine du Pegau Châteauneuf-du-Pape 2009