Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /homepages/1/d246398300/htdocs/PresseRaisin/wp-includes/plugin.php on line 601

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /homepages/1/d246398300/htdocs/PresseRaisin/wp-includes/plugin.php on line 601
Château la Cabanne 2001 - Pomerol, Bordeaux - PresseRaisin.com

Château La Cabanne 2001 – Pomerol, Bordeaux

Le poète latin Ausone (Decimus Magnus Ausonius) né en Aquitaine (département dans lequel le vignoble bordelais se situe) a été un des premiers vignerons connus dans cette région. D’ailleurs, un des plus célèbres châteaux de Bordeaux lui fait honneur en lui donnant son nom : Château Ausone. Les écritures du poète indiquaient que la viticulture était déjà bien enracinée dans la région de Bordeaux au 4e siècle après J.-C.

La région de Bordeaux est subdivisée en 38 appellations. C’est l’une des régions où l’on produit le plus de vin en France après le Languedoc-Roussillon. Malheureusement, l’appellation générique Bordeaux, qui produit à lui seul plus que certains pays, n’est que rarement à la hauteur de la réputation de cette région. Afin de résoudre ce problème, une appellation de vin de pays de l’Atlantique fut créée.

De toutes ces appellations, certaines sont plus connues que d’autres. Pomerol, petite appellation de la rive droite de la Garonne, à proximité de St-Émillion, est reconnue partout dans le monde pour produire l’un des vins les plus dispendieux de la planète : Château Pétrus. Majoritairement produit à l’aide de merlot, les vins de Pomerol sont des vins opulents qui ont une grande aptitude au vieillissement.


Château La Cabanne (avec deux « n ») est un domaine de 10 hectares. On y cultive la vigne depuis l’époque gallo-romaine. L’origine du nom remonte au XIVe siècle où l’on voyait des « cabanes » parsemées dans le paysage. Cette cuvée de l’année 2001 est élaborée à partir de merlot (75%) et de cabernet sauvignon (25%). Sa couleur rouge grenat avec des reflets brique est une bonne indication de son évolution (11 ans). Au départ, il m’a semblé sur sa pente descendante, mais après un certain temps au contact de l’air, il s’est dévoilé sur un beau jour. Nous étions capable de percevoir des notes complexes de cerises, d’épices, de vanille, de cuir et des notes de sous-bois. Les tanins étaient souples et nous avions des saveurs de boisé et d’épices.  Le tout s’étalait sur une longue finale sur le fruit.

Selon moi, c’est un excellent vin. Cependant, après plusieurs expériences, certaines personnes peuvent ne pas apprécier les vins plus âgés. En effet, le vieillissement en bouteilles modifie les arômes et en apporte de nouvelles. Nous appelons ces odeurs apportées par l’élevage du vin et le vieillissement, les arômes tertiaires. Parmi ces arômes nous y retrouvons les parfums de cuirs, de champignon, de pain grillé, de tabac, de caramel et j’en passe. Bref, dans un vin évolué, nous ne pouvons y retrouver la même puissance aromatique que dans un vin jeune et fougueux.

Note :

Prix : 59,75$

Disponible à la SAQ (à boire dès maintenant) : 893982